Logo DicoPolHiS
DicoPolHiSDictionnaire Politique d'Histoire de la Santé

Dr Quinn

La série Docteur Quinn, femme médecin peut être considérée comme une oeuvre féministe qui met en évidence l’accès des femmes aux professions scientifiques.

 

   La série télévisée Docteur Quinn (titre original : Dr. Quinn, Medicine Woman) est une production américaine diffusée entre 1993 et 1998 sur CBS. Cette série comporte 6 saisons avec un total de 149 épisodes. Le personnage principal, Michaela Quinn est joué par l'actrice Jane Seymour. 

 

   L'histoire se déroule en 1867, dans une petite bourgade de l’État du Colorado, aux États-Unis. Une jeune femme aisée, Michaela Quinn, arrive de Boston pour exercer son métier de médecin et va devoir s'adapter à cette nouvelle vie.

 

   Être une femme, instruite et médecin au milieu du XIXe siècle est rare mais pas fictionnel. Citons l'exemple d'Elizabeth Blackwell, première femme médecin certifiée des États-Unis, diplômée du Hobart and William Smith Colleges de New-York, en 1849. L'accessibilité aux études pour les femmes aux États-Unis s’accroît considérablement au cours de la seconde moitié du XIXe siècle avec de nombreux collèges pour femmes qui s'ouvrent aux quatre coins du pays. Cela fait suite à la Convention de Seneca Falls, en juillet 1848, première convention américaine pour les droits des femmes, les autorisant dorénavant à accéder aux études supérieures. La création de collèges permet aux femmes qui y étudient d'avoir des emplois dans les domaines scientifiques, que ce soit en médecine, chimie ou en génie civil. C'est dans ce contexte, deux ans après la Convention, qu'apparaît en 1850 la première faculté de médecine réservée aux femmes aux États-Unis : le Women's Medical College of Pennsylvania.

 

   Le personnage de Michaela Quinn s'inscrit donc dans cette période où les femmes commencent à accéder aux études de médecine aux États-Unis. Tout au long de la série, Michaela rencontre des problèmes quant à sa position de médecin. Dans presque tous les épisodes sa capacité à soigner les gens de Colorado Springs est remise en cause, notamment en raison de sa condition de femme. Sa situation, qu'elle soit professionnelle ou privée, démontre une certaine indépendance de la part de cette femme par rapport à l'époque dans laquelle elle évolue. 

 

   La série a été réalisée par Beth Sullivan, dans les années 1990. Ce contexte  est déterminant pour penser la relation entre la série et les courants féministes. On peut citer l'éthique du care mise en évidence par une étude de Carol Gilligan, en 1982, aux États-Unis. Elle crée la notion de « sollicitude » ou l'attention à autrui, qui est très vite considérée comme innée chez les femmes, ces dernières étant vues comme donnant du soin et de l'attention de façon instinctive par leur nature maternelle. 

 

   Le personnage de Michaela Quinn, tel qu'il est dépeint à l'écran, entre dans cette catégorie du care inné, bien qu'elle soit un médecin diplômé donc reconnu par ses pairs. Quinn est vue comme une figure maternelle dès le début de la série car elle doit élever trois enfants qui ne sont pas les siens. Mais elle est également perçue comme un individu qui est plus empathique et qui prend plus à cœur les émotions des patients qu'elle peut rencontrer. Et plus encore, dans certains épisodes lorsqu'elle est confrontée à des confrères, on remarque les différences de genre. Les hommes sont montrés comme des médecins qui ont une certaine distance avec les patients, réfléchissant avec leur esprit plutôt que leur cœur, au contraire de Michaela qui fait preuve d'empathie et soigne un être humain avant de soigner un corps. 

 

   Cette vision est à nuancer tout de même car le personnage de Michaela Quinn est dépeint comme une femme réfléchie, intelligente et instruite. Finalement, malgré des désaccords les habitants de Colorado Springs finissent toujours par aller la voir, pour se faire soigner ou avoir des conseils. Prenons comme exemple l'épisode 5 de la première saison. L'un des habitants va, dans un premier temps, consulter le barbier-chirurgien au lieu du médecin car il est blessé. Ce dernier en profite pour dénigrer Michaela en disant « tu préfères que ce soit cette femme ? » lorsque que le patient ne veut pas être ausculté. Le docteur ne fait pas l'unanimité au village, et cela se ressent également lorsqu'elle opère le patient, les habitants sont aux fenêtres du cabinet pour prendre des paris pour savoir si elle va réussir à le sauver. Lors de l'intervention, Michaela est assistée par Jake Slicker qui essaie malgré tout de dissuader son patient en lui disant : « tu ne peux pas la laisser faire ça ». Au cours de l'opération ce dernier perd connaissance à la vue de tout le sang et Michaela termine l'opération seule.

 

   Bien que le personnage de Michaela Quinn renvoie à l'image de la femme soignante des années 1990 avec l'éthique du care féminin, elle reste une femme forte, courageuse et rationnelle. Michaela Quinn est un personnage féminin indépendant qui se construit seul dans un monde patriarcal. 

 

Prolonger la lecture sur le dictionnaire : Officiers de santé- Médecine à distance-

Emma Lalouze - Le Mans université

Références : 

Carol Gilligan, Le care, éthique féminine ou éthique féministe ?, Multitudes, 2009/2-3, n°37-38, p.76 - 78. 

Mathieu Touzil-Divin, Idées politiques & séries télévisées – actes du colloque réalisé dans le cadre des "24 heures du droit" à Le Mans (16 décembre 2011), Presse Universitaires juridique, coll. Faculté de droit et des Sciences sociales (Poitiers), 2013.

Pour citer cet article : Emma Lalouze, "Dr Quinn", dans Hervé Guillemain (dir.), DicoPolHiS, Le Mans Université, 2020.

Partagez :